TELEVISION SPORTS
*** SOYEZ LES BIENVENUS SUR LE SITE DE TELE SPORT *** www.tlstogo.tv vous offre l'exclusivité ***
éditorial
Le sport au Togo comme il va!
Les derniers évènements sportifs de notre pays renforcent le pessissisme grandissant qu'ont certains observateurs.
Des faits hors du commun, oui le Togo specialiste en a encore realises:
D'abord, les escrimeurs togolais qui ont pu voyager sur Yamoussokro pour une compétition africaine que grace a une intervention de bonne volonte de Sergio Sport en habillants et en les financant un peu. Les quatres jeunes tireurs au lieu de 15 possibles pour la compétition,  malgre leurs maigres moyens reviennent au pays avec deux médailles de bronze.Une enieme fois pour cette discipline qui a l'une des plus petites parts de la subvention de l'Etat. Paradoxal.
Paradoxe, contradiction, imbroglio, indignation,  fustraction, amertume, imcomprehension et autres sentiments lies a la honte c'est ce qu'on peut ressentir en voyant les images des volleyeurs togolais aux eliminatoires de la zone 3 de beach volley arborer des maillots achetes bon marche chez le vendeur du coin et surtout portant le logo de la FTF et de la marque Puma. De quoi je me mele? 
Et comme si cela ne suffisait pas c'est la FTF qui sort un communiqué portant en son sein une nouvelle insulte de l ' intelligence du peuple togolais. Julien Chevalier le demi de ses fonctions après six ans sans le moindre resultat au centre MimoSifCom de l'ASEC d'Abidjan est promu au Togo selectionneur Adjoint de Claude le Roy sur sa proposition enterinee par le president de la FTF Guy AKPOVY et le Ministre Guy Madje LORENZO. Le dechu parachute et promu a la tête de notre selection comme pour dire sur la terre de nos aieux la promotion du mediocre est erigee en regle.
Le technicien francais remplace un autre Sébastien Migne qui a quitte son poste en snobant le peuple togolais sans reaction de ses premiers responsables. 
Le sport comme il va sur la terre de nos aieux. 
                 Cheri ADJOGBLE
publicité
l'équipe télésports

HOLALA Alain
DG

FINOU Fafa
journaliste

ALASSANI Moustafa
Journaliste

ADJOGBLE Cheri
Journaliste

LOVENOU Roger
Journaliste

ADJEODAH Michel
Monteur-Vidéo

» Voir toute l'équipe de la Télévision Sports

ROMAO : «UN BEAU CHOC !»

Interviews - 28/03/2013 -
De retour de sélection où il a été battu par son coéquipier Nicolas Nkoulou, Alaixys Romao s’est livré au confrère de www.om.net en donnant son regard sur son match avec le Togo et sur la rencontre de ce week-end face à Nice.

Samedi dernier, face au Cameroun, le Togo s’est incliné face au Cameroun en qualification pour la Coupe du Monde. Quel regard portes-tu sur cette défaite ?

Nous avons beaucoup de regrets. Nous avons tous joué une très grosse partie avec de l’engagement et de l’envie. Malheureusement, cela n’a pas tourné en notre faveur. Nos efforts n’ont pas été récompensés. Nous sommes tombés sur un adversaire bien en place et qui comptait dans ses rangs un joueur en très grande forme: Samuel Eto’o. En signant un doublé, il a fait basculer la rencontre à lui seul.

Cette défaite est-elle synonyme d’élimination ?

Mathématiquement non, mais il faut être réaliste, cela va être très dur. Nous sommes derniers du groupe avec un seul petit point. Il nous reste encore trois rencontres à disputer. Nous allons recevoir le Cameroun, la République Démocratique du Congo et nous nous déplaçons en Libye. Globalement, ce sont les matchs précédents qui nous condamnent, notre match nul à domicile face à la Libye notamment.

Tu as joué l’intégralité du match comme ton coéquipier à l’OM, et adversaire d’un soir, Nicolas Nkoulou….

Nous avons parlé ensemble avant et après la rencontre. Sur le terrain, nous n’évoluons pas dans le même secteur de jeu, donc il n’y a pas eu d’affrontements directs (rires). Il était content du match, mais j’espère que nous prendrons notre revanche au retour !

Tu as rejoint les rangs olympiens au cours du dernier mercato. Elie Baup t’a aligné à six reprises en tant que titulaire. C’est un sacré signe de confiance. Est-ce important pour toi ?

Bien entendu. Cela fait plaisir et je m’efforce de lui donner satisfaction chaque jour à l’entraînement ainsi qu’en match. Il m’a demandé de jouer comme je savais le faire, dans la continuité de ce que je faisais à Lorient. Le travail est tout de même différent. Le coach insiste beaucoup sur le replacement attaque/défense. Je mesure l’importance tactique ici. On se doit d’être irréprochable à ce niveau, car nos adversaires, et notamment à domicile, ferment le jeu.

C’est une problématique qui devient récurrente. Face à Ajaccio, l’OM a été tenu en échec (0-0) sur sa pelouse…

Ce match est le parfait exemple de ce qui nous attend au stade Vélodrome. Ajaccio n’a pas montré grand-chose sur le plan offensif. Mais les hommes d’Albert Emon ont été bien regroupés en défense. Ils ont joué en bloc et ont fermé les espaces. Nous n’avons pas su trouver la faille. Il faut sans doute se montrer un peu plus patient. Quand on se précipite, on rate souvent la dernière passe. Ce n’est pas évidents, car nous avons envie de faire du jeu, mais en face, nos adversaires jouent leur match et viennent parfois pour prendre le point du match nul.

Nous entrons dans le sprint final de la saison. Le championnat est serré et toutes les équipes vont devoir jouer pour gagner. Cela peut-il inverser la tendance ?

Comme vous le dites, nos adversaires ne pourront plus se contenter d’un match nul. Le championnat est encore indécis en haut du classement comme en bas. Sur les neuf derniers matchs, nous allons recevoir à cinq reprises. Il faut que cela soit une chance pour nous et non un handicap.

L’OM est resté muet au cours de ces deux dernières sorties contre Lyon et Ajaccio. Les attaquants sont-ils en proie au doute ?

Absolument pas et pour en jugez, vous n’avez qu’à les voir au cours des séances d’entraînements. Certes, nous n’avons pas marqué depuis deux matchs, mais ce n’est pas la catastrophe non plus. Les occasions finiront bien par rentrer. Nos attaquants bénéficient de la confiance du groupe et du staff. Il n’y a pas de problème à ce niveau-là.

La rencontre de dimanche à Nice se disputera à guichets fermés…

C’est souvent le cas quand on se déplace. Cela va être une rencontre difficile pour nous. Le troisième qui se déplace chez le cinquième, c’est un beau choc non ? Il y aura beaucoup d’enjeux. Les Niçois souhaitent nous dépasser au classement et de notre côté, nous voulons conforter notre position. Cela devrait donc donner lieu à une rencontre assez ouverte. C’est ce que j’espère en tout cas !

En septembre dernier, à l’occasion de la 6e journée de Ligue 1, tu avais affronté l’OGC Nice avec Lorient. Les Merlus avaient été tenus en échec sur leur pelouse (1-1). Quels souvenirs gardes-tu de ce match ?

Je me souviens d’une rencontre très accrochée. J’avais été, non pas impressionné, mais surpris par cet adversaire qui avait beaucoup changé par rapport à la saison dernière. C’est une équipe joueuse et qui prend des risques. Quand on dit que de leur coach Claude Puel qu’il se contente de jouer la défense, cela me fait un peu rire, car cela n’avait pas du tout été le cas à Lorient.

Avec 41 buts à son actif, Nice est l’une des meilleures attaques de L1. C’est encore plus vrai à domicile avec 28 réalisations…

C’est exact. Et puis on voit que c’est une formation assez équilibrée puisque les buts viennent de toutes parts, que cela soit au niveau des défenseurs avec Renato Civelli (4 buts), Nemanja Pejcinovic (3 buts), des milieux, Valentin Esseyric (5 buts) et bien entendu des attaquants.

A quel match doit-on s’attendre dimanche ?

A un match compliqué mais que nous devons gagner. Nice est une équipe complète, qui connaît une saison très prometteuse. Les joueurs auront encore plus envie de le démontrer face à nous et devant un public très chaud ! Comme on l’a dit précédemment tous les joueurs peuvent marquer. Il faudra se montrer attentif, notamment sur les coups de pied arrêtés où ils sont souvent décisifs. Les Niçois aiment également passer par les côtés. Nous allons devoir hausser notre niveau de jeu pour les contrer.


Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

commentez cet article

Votre nom
Votre email
  Ville/Quartier
  Votre commentaire

 
mot du promoteur
La passion du sport est un virus: On en guérit rarement. Nous devons en faire une passion simple et sportive
nos championnats
Troisième journée - Combinaison
PREMIERE DIVISION (D1)

>>> Tous les résultats et Classements

Dyto
3
0
Kotoko
As OTR
0
1
Agaza
Maranatha
1
2
Asko
Koroki
1
0
As Togo Port
Unisport
0
0
Anges de Notsè
Gbikinti
1
1
Semassi
Foadan
2
0
Gomido
Foadan
1
1
Koroki
contact rapide
Envoyez-nous vos dédicaces, questions et suggestions et vos points de vue à l'actualité
Nom et prénom
Email
Quartier/Ville/Pays
Sujet
TL + S = ?
Votre message

sondage
LEQUEL DE CES TROIS CLUBS EST LE CLUB FAIR-PLAY DE LA SAISON 2012-2013 A VOTRE AVIS?
UNISPORT de Sokodé
AGAZA de Lomé
ASKO de Kara
 
Votre avis nous intéresse. Remplissez ce formulaire pour participer à ce sondage !

Votre nom ou Pseudo
Ville / Quartier
Votre email
INTERVIEW
Le sport togolais peine depuis un certain temps à retrouver sa place dans la sous région et sur le continent. Raison évoquée par bon nombre d’observateurs, le manque de formation à la base afin d’assurer la relève. Ainsi, le... » Lire la suite de l'article
© Copyright 2010 - 2017. Tous droits réservés. Toutes reproductions interdites. Développé par TOGO EN VOGUE Sarl