TELEVISION SPORTS
*** SOYEZ LES BIENVENUS SUR LE SITE DE TELE SPORT *** www.tlstogo.tv vous offre l'exclusivité ***
éditorial
Le sport au Togo comme il va!
Les derniers évènements sportifs de notre pays renforcent le pessissisme grandissant qu'ont certains observateurs.
Des faits hors du commun, oui le Togo specialiste en a encore realises:
D'abord, les escrimeurs togolais qui ont pu voyager sur Yamoussokro pour une compétition africaine que grace a une intervention de bonne volonte de Sergio Sport en habillants et en les financant un peu. Les quatres jeunes tireurs au lieu de 15 possibles pour la compétition,  malgre leurs maigres moyens reviennent au pays avec deux médailles de bronze.Une enieme fois pour cette discipline qui a l'une des plus petites parts de la subvention de l'Etat. Paradoxal.
Paradoxe, contradiction, imbroglio, indignation,  fustraction, amertume, imcomprehension et autres sentiments lies a la honte c'est ce qu'on peut ressentir en voyant les images des volleyeurs togolais aux eliminatoires de la zone 3 de beach volley arborer des maillots achetes bon marche chez le vendeur du coin et surtout portant le logo de la FTF et de la marque Puma. De quoi je me mele? 
Et comme si cela ne suffisait pas c'est la FTF qui sort un communiqué portant en son sein une nouvelle insulte de l ' intelligence du peuple togolais. Julien Chevalier le demi de ses fonctions après six ans sans le moindre resultat au centre MimoSifCom de l'ASEC d'Abidjan est promu au Togo selectionneur Adjoint de Claude le Roy sur sa proposition enterinee par le president de la FTF Guy AKPOVY et le Ministre Guy Madje LORENZO. Le dechu parachute et promu a la tête de notre selection comme pour dire sur la terre de nos aieux la promotion du mediocre est erigee en regle.
Le technicien francais remplace un autre Sébastien Migne qui a quitte son poste en snobant le peuple togolais sans reaction de ses premiers responsables. 
Le sport comme il va sur la terre de nos aieux. 
                 Cheri ADJOGBLE
publicité
l'équipe télésports

HOLALA Alain
DG

FINOU Fafa
journaliste

ALASSANI Moustafa
Journaliste

ADJOGBLE Cheri
Journaliste

LOVENOU Roger
Journaliste

ADJEODAH Michel
Monteur-Vidéo

» Voir toute l'équipe de la Télévision Sports

INTERVIEW AVEC Essossannèyou N’DADIYA LE PRESIDENT DE LA FEDERATION DE VOLLEY BALL

Interviews - 09/04/2013 -

Après l’élection du nouveau bureau, quelles sont les nouvelles orientations pour le volleyball togolais ? Le président Essossannèyou N’DADIYA fait le point à votre rédaction.


Vous venez d’être élu à la tête de la fédération togolaise de volleyball. Est-ce un pari gagné ?

Un pari gagné, je dirai non. Le pari sera gagné lorsque j’aurai réalisé le programme établit. Ce n’est pas une ambition d’être à la tête de cette fédération mais c’est pour pouvoir exécuter certain nombre d’objectifs, alors je ne pense pas dire que c’est déjà un pari gagné. Ce qui veut dire que je ne peux pas encore féliciter la chasse alors que je n’y suis pas encore aller.

Alors pourquoi ce désir d’être à la tête de cette fédération ?

Ce désir est le résultat de nombreuse sollicitation et étant donné qu’on ne peut pas balayer ces sollicitation du revers de la main, alors il faut essayer de composer une équipe avec qui laquelle on peut atteindre les objectifs ; et voilà grâce à Dieu je peux dire que l’équipe qui est constituée a le potentiel. Maintenant nous allons nous y mettre et on évoluera au fur et à mesure.

Beaucoup de maux qui minent le volleyball togolais. Qu’apporteriez-vous comme solution ?

C’est vrai qu’il y a des problèmes au niveau du volleyball togolais. Mais ce n’est pas le volley seul, c’est toutes les disciplines sportives de mains. On sait que le volley n’est pas totalement encré à l’intérieur du pays. Ceci provient des problèmes organisationnels en notre sein. C’est le lieu de résoudre ces problèmes pour passer le cap. Et comme vous le savez, l’ancien bureau a fait beaucoup de chose et comme c’est au bout de l’ancienne corde qu’on tisse la nouvelle, on va tisser cette nouvelle corde en l’améliorant, en l’agrandissant, en évoluant pour donner un peu de style dans le système de gestion.

Avec votre arrivée à la tête de la fédération, est-ce une continuité dans le volley togolais ou une rupture ?

Ce serait la continuité. Là, on aura à envoyer les animateurs du volley à l’intérieur du pays pour suivre les choses de prêt et former les volleyeurs, les jeunes. Et ces personnes auront à nous dire ce qui ne pas ; et s’il y a à encourager on le fait. Quand la mayonnaise aura pris, on fera cette formation partout. On peut le faire à Lomé mais le pays ne s’arrête pas seulement à Lomé ; c’est pourquoi nous devons l’étaler sur Atakpamé, Dapaong et Kara. Ces animateurs seront envoyés dans les établissements scolaires et préfecture, ainsi, on parlera d’un championnat scolaire digne de ce nom. Après quoi, le championnat national et on verra selon les institutions si on peut aller directement au championnat national ou semi-direct comme nous avons l’habitude de le faire.

Le volleyball togolais a-t-il une image sur le plan continental ?

Le constat est vrai que le Togo est absente sur le plan international. C’est seulement le Beach volley qui est venu à hisser le Togo au cours des deux dernières années à un niveau acceptable côté juniors et séniors.
Alors en dehors de ça, c’est le volleyball classique n’a pas encore émergé. C’est par défaut des moyens. Par contre, au niveau zonal, nous sommes visibles et cette visibilité n’est pas encore celle que nous espérons. C’est pourquoi nous avons beaucoup à faire pour que notre pays se hisse à un niveau accepté. Il faut que les clubs et ligues de l’intérieur soient visités et réorganisés.

Dites-nous si un mandat de 4 ans suffit pour réaliser tout ce programme ?

Nous avons une vision qui est d’hisser le Togo au rang des grandes nations de volleyball. Cette vision ne se limite pas à 2, 3 ou 4 ans, c’est un cap qu’on se donne et on va y arriver. Alors 4 ans n’est pas suffisant. C’est pourquoi nous allons bâtir une acquisition digne de ce nom. Quand cette acquisition sera bâtit et je ne suis plus à la tête de la fédération après les 4 ans, celui qui viendra n’aura qu’à continuer. Donc toute la vision est à moyen et à long terme.

Quelles sont alors les nouvelles orientations pour le volley togolais ?

Notre vision c’est de venir à avoir un grand pays de volley, avoir équipe nationale de volleyball. Et comme en 2010 nos hommes avaient gagné, nous comptons aller de l’avant. Vous n’êtes pas savoir que les femmes aussi avaient gagné. Alors l’ambition est d’avoir une équipe nationale compétitive stable au niveau junior, sénior et cadet et ceci dans les deux genres ; et pour être stable, il faut des pépinières et ça se prépare au niveau des établissements, chez les apprentis maçon, tailleurs, mécaniciens et autres.

Qu’allez-vous faire au juste pour une meilleure médiatisation du volleyball togolais ?

Nous avons besoin des média. C’est pourquoi au lendemain  du congrès électif, j’ai eu à consulter plusieurs sites internet ainsi que celui de télé sport qui ont relayé l’information avec des images. C’est déjà une bonne chose. Dans l’ancien bureau nous avons un communicateur média, cela veut dire que nous avons compris que sans les média, je voudrais dire sans vous rien ne peut être vu ni entendu ; vous constituez notre relais. Alors je demande aux média de ne pas attendre notre appel avant de nous approcher ; et comme la TLS a su le faire depuis, alors qu’elle continue.

Votre mot de fin

« Ensemble faisons la différence », rien que ça. Il faut que les gens se joignent à nous pour l’avancement, personne n’est écarté.

                                                                                                                                                                                                                                    Réalisée par Hervé K. ADJAHO


Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

commentez cet article

Votre nom
Votre email
  Ville/Quartier
  Votre commentaire

 
mot du promoteur
La passion du sport est un virus: On en guérit rarement. Nous devons en faire une passion simple et sportive
nos championnats
Troisième journée - Combinaison
PREMIERE DIVISION (D1)

>>> Tous les résultats et Classements

Dyto
3
0
Kotoko
As OTR
0
1
Agaza
Maranatha
1
2
Asko
Koroki
1
0
As Togo Port
Unisport
0
0
Anges de Notsè
Gbikinti
1
1
Semassi
Foadan
2
0
Gomido
Foadan
1
1
Koroki
contact rapide
Envoyez-nous vos dédicaces, questions et suggestions et vos points de vue à l'actualité
Nom et prénom
Email
Quartier/Ville/Pays
Sujet
TL + S = ?
Votre message

sondage
LEQUEL DE CES TROIS CLUBS EST LE CLUB FAIR-PLAY DE LA SAISON 2012-2013 A VOTRE AVIS?
UNISPORT de Sokodé
AGAZA de Lomé
ASKO de Kara
 
Votre avis nous intéresse. Remplissez ce formulaire pour participer à ce sondage !

Votre nom ou Pseudo
Ville / Quartier
Votre email
INTERVIEW
Le sport togolais peine depuis un certain temps à retrouver sa place dans la sous région et sur le continent. Raison évoquée par bon nombre d’observateurs, le manque de formation à la base afin d’assurer la relève. Ainsi, le... » Lire la suite de l'article
© Copyright 2010 - 2017. Tous droits réservés. Toutes reproductions interdites. Développé par TOGO EN VOGUE Sarl